Responsive image
 

La voie romaine de Quimper à Landerneau




Dernière mise à jour mai 2018

Introduction

Au XIXe siècle, R. Kerviler a proposé un itinéraire antique reliant Quimper à Landerneau :

De Quimper à Landerneau, M. Halléguen l'a suivie par Quéméneven, Cast, Chateaulin, Saint-Ségal et le Faou. Entre le Faou el Landerneau, M. Flagelle me signale deux directions, l'une très directe par Irvillac et Saint-Urban ; l'autre en arc par l'Hôpilal-Comfront, Daoulas et Dirinon. [1, pp. 251-252] On a alors admis que la voie antique de Quimper à Landerneau a été réutilisée par la route royale aménagée au XVIIIe siècle [2, pp. 96-97]. Cette dernière passe par Châteaulin, Pont-de-Buis, Le Faou, Irvillac et Saint-Urbain.

Il apparaît cependant qu'entre Le Faou et Irvillac, le cadastre montre une route royale passant à travers le parcellaire sans aucune trace de voie plus ancienne à proximité . Entre Le Faou et Irvillac la route royale pourrait être entièrement nouvelle.

Entre Irvillac et Landerneau, F. Leroux indique un itinéraire différent de la route royale [3, p. 140]. A Stang-Meyet, à 1700m au sud-est du bourg de Saint-Urbain, F. Leroux rapporte le témoignage d'une personne qui se rappelait avoir vu pendant son enfance des gens passer par là pour aller à Landerneau.

Sans être nécessairement antique, le chemin signalé à Stang-Meyet rejoint une voie vraisemblablement antique qui reliait Landerneau à Saint-Eloy. Cette dernière a été décrite par S. Le Pennec [2, pp. 99-104]. Au sud-est de Saint-Eloy elle s'embranche dans la voie romaine venant de Kerilien, et rejoint Quimper par Lopérec. Avant la création de la route royale au XVIIIe siècle, c'était vraisemblablement l'itinéraire principal pour aller de Quimper à Landerneau. Le cadastre de 1825 de Hanvec (section D3) le mentionne sous le nom de "Chemin de Landerneau à Châteaulin". Toutefois, un second itinéraire antique reste possible entre Quimper et Landerneau par Le Faou et Daoulas.


Voie antique Landerneau-Quimper au nord-ouest de Saint-Eloy (largeur 20m)

Entre Landerneau et Saint-Eloy, la voie antique suit des limites de paroisses primitives datant du VIe siècle. Au nord-est de Saint-Eloy, sa largeur atteint 20m. Au nord-ouest de Saint-Eloy, sa trace est visible sur les photos satellites.


Voie antique Landerneau-Quimper au nord-est de Saint-Eloy

Y. Autret
2016-2018

Références

  1. R. Kerviler. Armorique et Bretagne, recueil d'études sur l'archéologie, l'histoire et la biographie bretonnes. Tome I Armorique. Paris 1893. En ligne sur http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57842440.texteImage
  2. S. Le Pennec. Le réseau routier antique du Nord-Ouest du territoire osisme : les tracés et leur environnement humain. Thèse. Université de Rennes 2. 2000.
  3. F. Leroux. Etude de l'évolution des liaisons routières entre Quimper et Landerneau. Des itinéraires antiques à l'ancienne route nationale 170. Mémoire de maîtrise sous la direction de J.-Y. Eveillard. Brest, Université de Bretagne occidentale, 1994.